• pop Brasil Michel Telo

    Si grand Brasil...Si lointaine Guyane...

    Avant même de commencer notre voyage nous savions que rejoindre la Guyane serait un casse-tête. Ce petit coin de France ressemble à un confetti égaré au nord de cette immensité qu'est le Brésil. On a tourné le problème dans tous les sens, envisagé toutes les possibilités: bus ou avion? Franchir ou pas l'Amazone en bateau?

    Plus coûteux mais plus rapide l'avion s'est imposé comme la meilleure des aternatives. Mardi soir nous avons donc pris place à bord du bus ultra moderne reliant Corumbà à Campo Grande. A regrets, nous avons quitté Roberta & sa famille qui l'espace de quelques jours nous ont reçu avec une gentillesse et une simplicité que nous n'oublierons pas.

    Si grand Brasil...Si lointaine Guyane... Si grand Brasil...Si lointaine Guyane...Si grand Brasil...Si lointaine Guyane...

    C'est dans le hall sur climatisé de l'aéroport de Campo Grande qu'a débuté notre odyssée.

    Campo Grande -Brasilia, Brasilia-Belém, Belém-Macapa, 3 décollages et autant d'aterrissages entrecoupés d'interminables heures d'attente dans les salles d'embarquement... De quoi vous faire détester les voyages!

     Si grand Brasil...Si lointaine Guyane... Si grand Brasil...Si lointaine Guyane... Si grand Brasil...Si lointaine Guyane...

    En prime nous terminons notre nuit sous les néons blaffards de l'aeropuerto de Macapa...

    Si grand Brasil...Si lointaine Guyane...

    Anne & Henri ne seront à Oyapoke que vendredi. Alors pourquoi ne pas rester 24h à Macapa, dormir un peu et faire le tour de la ville? Des averses nous incitent à partir au plus vite. Au terminal de bus des rabatteurs nous proposent de remonter en 4x4. Moins cher, plus pratique que le bus nocturne. On s'entasse à l'arrière du pick-up où se trouvent déjà deux personnes! 6 heures de route et de piste serrés comme des plumes (expression de Louna). On supporte c'est notre DERNIER TRAJET!!!

    Oyapoke. La chaleur moite et les moustiques nous souhaitent la bienvenue. Dans les rues, des enceintes balancent des rythmes brésiliens, les motos taxis font des va-et-viens alors que les tapouilles et les pirogues fendent les eaux paisibles de l'Oyapoke. Seul le fleuve aux eaux café nous séparent de la Guyane. Celle-ci nous salue en nous gratifiant d'un inattendu décollage d'Ariane. Kourou est tout proche et dans un panache de fumée la fusée traverse le bleu du ciel... On est comblé!Si grand Brasil...Si lointaine Guyane...Si grand Brasil...Si lointaine Guyane...,Si grand Brasil...Si lointaine Guyane...Si grand Brasil...Si lointaine Guyane...

    Vendredi. La matinée s'écoule tranquilement sous le soleil écrasant.Si grand Brasil...Si lointaine Guyane... Dernier hôtel.Si grand Brasil...Si lointaine Guyane...L'impatience est grande de revoir Anne, Henri, Zach & Pénélope. Enfin des visages connus!Si grand Brasil...Si lointaine Guyane... Si grand Brasil...Si lointaine Guyane...Si grand Brasil...Si lointaine Guyane... Si grand Brasil...Si lointaine Guyane...

    Nous prenons une pirogue et rejoignons la rive de l'hôtel-carbet Chacàra du Rona. Ils n'arriveront qu'en fin d'après-midi. On se prélasse sur le ponton et on pique une tête pour se rafraîchir.

    Si grand Brasil...Si lointaine Guyane...Si grand Brasil...Si lointaine Guyane...Lolo fait connaissance avec Aras et singes

    Si grand Brasil...Si lointaine Guyane...Retrouvailles & CaipirinhassssssssSi grand Brasil...Si lointaine Guyane...

    17h: les voilà! Les retrouvailles se font les pieds dans l'eau puis autour d'une longue série de Caipirinhas. Bien joyeux nous plongeons dans nos hamacs.

    Si grand Brasil...Si lointaine Guyane...Si grand Brasil...Si lointaine Guyane...Si grand Brasil...Si lointaine Guyane...

    Le réveil est difficile.Si grand Brasil...Si lointaine Guyane... Un petit tour dans le bled, une churrascaria et nous faisons tamponner nos passeports. Sortie du  Brésil...

    Si grand Brasil...Si lointaine Guyane...Si grand Brasil...Si lointaine Guyane...Si grand Brasil...Si lointaine Guyane...

    La pirogue nous débarque à Saint-Georges.

    Si grand Brasil...Si lointaine Guyane...

    Sous nos claquettes, le sol français...7 mois se sont écoulés...presque 10 ans pour retrouver la laterrite de Guyane.....

     Si grand Brasil...Si lointaine Guyane...


    4 commentaires
  • PantanalisimoPantanalisimo Pantanalisimo(Jurubu)

    A pied, nous quittons la Bolivie et Puerto Quijarro. Le poste frontière est désert et les formalités sont vite expédiées. Deux coups de tampons plus tard et nous foulons le sol brésilien. Corumbà n'est qu'à 8 km. Si proche et à la fois si lointaine pour nous qui venons d'épuiser nos derniers bolivianos et qui n'avons aucun Real en poche. Quelques taxistas attendent tels des vautours, proposant la course à un prix bien trop élevé. On lève le pouce mais nos sacs dissuadent les automobilistes. Il est encore tôt mais déjà le soleil tape sur nos calebasses. Bienvenus au Brésil...

    Un chauffeur de taxi accepte finalement de nous amener en ville pour 30 reales. Corumbà  est un énorme quadrillage de larges avenues bien loin des rues foisonnantes de Bolivie. Ici pas ou peu de vendeurs de rues et une impression de propreté et de tranquilité que nous avions oubliées.

    Le soleil ou tout simplement le rythme brésilien... en tout cas la ville semble encore endormie.

    Même les distributeurs refusent de remplir leur office. Il faut plusieurs tentatives pour parvenir enfin à leur faire cracher quelques reales. On paie le taxista qui nous dépose au terminal. Même après une nuit de bus, on est décidés à en reprendre pour 10h et rejoindre au plus tôt Campo Grande.

    Un jeune brésilien nous accoste et nous propose un tour dans le Pantanal . Ca tombe plutôt bien. Thiago nous explique que Corumbà est l'endroit idéal pour y entrer. Il nous invite à en savoir davantage dans son oficina. Après explications et tractations, mélanges de portugais, d'espagnol et d'anglais, ont fini par s'entendre. Pour 700 reales par "pessoa" (prix très raisonnable) nous partons dès demain pour 5 jours et 4 nuit dans une hacienda perdue au milieu de la nature.Pantanalisimo PantanalisimoAu programme, safari, balades à pied et à cheval, pêche aux pirahnas,...) le tout dans une ambiance apparement familiale.

    PantanalisimoPantanalisimoPantanalisimo

    Nous grimpons dans le 4X4 de Pablo en compagnie de Tony & Colette (2 jeunes anglais) et d'Emerson notre guide. 11h de route nous attendent... Le long de la piste de terre rouge et de sable une immense étendue verte et plate

     PantanalisimoPantanalisimoPantanalisimoPantanalisimo PantanalisimoPantanalisimoPantanalisimoPantanalisimo PantanalisimoPantanalisimoPantanalisimoPantanalisimoPantanalisimo

     

    Moins connu que la forêt amazonienne, le Pantanal est pourtant la plus grande zone humide de la planète où se trouve une des plus riche diversité animale et végétale. Situé dans le bassin du rio Paraguay dans les états du Mato grosso et mato grosso sul, le Pantanal  s'étend sur 200 000km2 complètement recouverts par les eaux 4 mois de l'année.  

    PantanalisimoPantanalisimoPantanalisimoPantanalisimoPantanalisimoPantanalisimoPantanalisimoPantanalisimo

    En cinq jours, nous découvrons de singuliers animaux, comme le fourmilier, le tapir, toutes sortes d'oiseaux colorés (perruches, aras, toucans,...) et d'étonnants échassiers comme l'emblème du Pantanal  le Jurubu.PantanalisimoPantanalisimo

     

    PantanalisimoPantanalisimo PantanalisimoPantanalisimoMartin pêcheurPantanalisimoArasPantanalisimotapirPantanalisimoBye bye Pantanal

                           encore d'inoubliables moments...

     Favor a Thiago

    Pour ceux qui par hasard seraient partants pour vivre l'aventure Pantanal je joints ci-dessous les coordonnées de la Fazenda 4 cantos. Une adresse que nous conseillons vivement pour les prestations & l'extrême gentillesse de cette famille brésilienne.

    Important à savoir: la famille de Thiago propose des chambres d'hôtel sur Corumbà très pratique avant et après l'excursion.

    Sites Internet:

     wwwfazenda4cantos.com.bre           fazendaecologica4cantos@hotmail.com

    Bureau à Corumbà:

    Rua Tenente Melquiades de Jesus, 1152 Centro-Antigua 1° de Abril

     


    8 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique